Home Research Teaching Pub Lib Links



UE ARE «Démarche scientifique» 2016


Cours



Introduction (E. Guigon)   
1. Autodéfense intellectuelle - Langage (E. Guigon)   
2. Autodéfense intellectuelle - Chiffres (E. Guigon)   
3. Médias (E. Guigon)   
4. Ecrans et développement : de la réalité scientifique aux discours médiatiques (M. Desmurget)   
5. L’image dans la société (M. Khamassi)   
6. Les comportements dans la société (M. Khamassi)   


Références


Baillargeon N (2006) Petit Cours d'Auto-Défense Intellectuelle. Montreal: Lux Editeur. pdf

Bronner G (2013) La Démocratie des Crédules. Paris: Presses Universitaires de France. pdf

Les nouveaux chiens de garde, documentaire de Gilles Balbastre et Yannick Kergoat, 2012. vimeo

Joule R-V, Beauvois J-L (2002) Petit Traité de Manipulation à l'Usage des Honnêtes Gens. PUG. pdf

Les économistes à gages sur la sellette, Renaud Lambert, Le Monde Diplomatique (mars 2012). lien


Séminaire d'évaluation


- Travail en binôme ; présentation de 8 minutes (+ 5 minutes de questions) le mardi matin 28 mars 2017 sur un sujet choisi parmi une liste ou proposé par vous-même, en relation avec les objectifs de ce cours ; les deux intervenants devront prendre la parole 4 min chacun.
- Le choix du sujet est à indiquer aux enseignants au plus tard le 07 février 2017.
- Support : votre présentation powerpoint devra être envoyée sous la forme d’un fichier pdf (acrobat reader) nommé comme suit : NOM1_NOM2.pdf par email aux deux enseignants au plus tard le lundi 27 mars 2017 à 09h00 (dernier délai).
- Le mardi 28 mars, jour de la soutenance, un ordinateur et un vidéoprojecteur sera à votre disposition. Vous serez muni d’une clé USB qui contiendra votre présentation en format pdf et format ppt. Ce même jour, en complément de votre présentation orale, vous fournirez aux enseignants une feuille A4 recto-verso (police font 12) qui résumera votre travail et donnera les références importantes.
- Le travail de présentation orale sera jugé en fonction : (1) du respect des contraintes (durée de la présentation, partage des interventions, ...) ; (2) de la pertinence avec laquelle le sujet est traité et du travail de recherche effectué ; (3) de la qualité et la clarté de la présentation ; (4) des réponses aux questions.

frederic.decremps at upmc.fr
emmanuel.guigon at upmc.fr

Sujets


Pourquoi près des deux tiers des études en psychologie ne peuvent pas être reproduites ? Et en médecine ?

La science repose sur le dogme que les expériences scientifiques sont reproductibles. Pourtant une publication récente a fait vaciller ce dogme (Estimating the reproducibility of psychological science, Science, 2015). Sur une sélection de 100 études de psychologie « a priori solides », moins de la moitié des expériences reproduites ont donné le même résultat que l’expérience originale. Depuis plus de 10 ans, John Ioannidis, professeur de médecine à Stanford, met en garde sur la fiabilité des résultats dans le domaine médical (Why most published research findings are false, PLoS Med, 2005). On s'interrogera sur les raisons de ces difficultés, en relation avec la nature des questions posées, la construction des protocoles expérimentaux et l’interprétation des résultats, et sur les stratégies pour y remédier.

Ioannidis JP (2005) Why most published research findings are false. PLoS Med 2(8):e124. doi

Près des deux tiers des études en psychologie ne peuvent pas être reproduites. Science et Avenir (27/08/2015). lien

Comment autant de scientifiques ont-ils pu tous se tromper à ce point? slate.fr, 14/03/2016. lien

Open Science Collaboration (2015) PSYCHOLOGY. Estimating the reproducibility of psychological science. Science 349(6251):aac4716. doi lien

Neurosciences, les limites de la méthode. Thomas Boraud et Francois Gonon, Le Monde (30/09/2013). lien


Faut-il promettre des récompenses aux meilleurs chercheurs ?

Les chercheurs sont formés à la démarche scientifique qui consiste en particulier à mettre en œuvre des expériences pour tester des théories. Cependant, une étude récente publiée dans PLoS Biology montre que le système de financement et de promotion dans le domaine de la recherche encourage les chercheurs à produire un grand nombre de résultats nouveaux mais partiels plutôt qu’un petit nombre de résultats définitifs. On s’interrogera sur l'ampleur de ce phénomène en relation avec la mondialisation de la recherche et les injonctions contradictoires qui malmènent l’esprit critique des chercheurs.

Criteria for funding and promotion lead to bad science lien

Higginson AD, Munafo MR (2016) Current incentives for scientists lead to underpowered studies with erroneous conclusions. PLoS Biol 14(11):e2000995. doi

Broad W, Wade N (1987) La Souris Truquée. Paris: Edition du Seuil. pdf

Un scandaleux marché noir de la science en Chine. Le Monde (01/12/2013). lien


La "junk science" et l’évaluation scientifique

Depuis les conférences du Docteur Fox dans les années 70, dans lesquelles un comédien récitait un texte appris par cœur et truffé d’erreurs sur la théorie mathématique des jeux devant un public éduqué impassible, on sait qu’une « junk science » peut trouver sa place dans les milieux scientifiques les plus sérieux. L’affaire Sokal, du nom du physicien américain Alan Sokal qui a réussi en 1996 à publier un "article grandiloquent et absurde intitulé « Transgresser les frontières : vers une herméneutique transformatrice de la gravitation quantique »" (Wikipedia) dans la revue Social Text, a fait grand bruit. On s’interrogera sur l'utilisation d’un jargon propre à chaque discipline et sur le problème de l’évaluation des articles scientifiques.

Deux sociologues piègent une revue pour dénoncer la "junk science". Le Monde (10/03/2015). lien

Tremblay J-P (2014) Automobilités postmodernes : quand l'Autolib' fait sensation à Paris. Sociétés 4:115-124. lien

Sokal A, Bricmont J (1997) Impostures Intellectuelles. Paris: Odile Jacob. pdf

The Yes Men. lien


Le neuromarketing est-il le nouvel outil miracle de la publicité ?

Le neuromarketing regroupe un ensemble de méthodes, issues des neurosciences, pour influencer les comportements de consommation et d'achat. Il exploite certaines "failles" du système nerveux pour modifier les perceptions et les actions d’un individu à son insu. On s’interrogera sur les réussites effectives du neuromarketing et sur ces dangers.

Cash investigation - Neuromarketing : votre cerveau les intéresse (2015). video

Courbet D, Benoit D (2013) Neurosciences au service de la communication commerciale : Manipulation et éthique. Une critique du neuromarketing. lien

Oullier O (2003) Le neuromarketing est-il l'avenir de la publicité ? Le Monde (25/10/2003) pdf


La science est-elle compatible avec les (r)évolutions dans le domaine d’édition ?

En quelques années, le domaine de l’édition scientifique a connu des évolutions majeurs. D’un côté, les éditeurs « historiques », dont le modèle économique est de faire payer le lecteur sous forme d’abonnement, se sont regroupés pour former quelques groupes de taille mondiale (e.g. le groupe néerlandais Elsevier publie plus de 2000 journaux). D’un autre, un nouveau modèle est apparu, celui de l’Open Access, dans lequel celui qui publie paie pour offrir un accès gratuit à tous les lecteurs. A ~2000$ l’article publié, les enjeux économiques sont importants et ont permis l’émergence d’éditeurs « prédateurs » qui offrent la possibilité de publier « n’importe quoi » contre paiement. On s’interrogera sur l’ampleur de ce phénomène et sur ses conséquences pour la recherche scientifique.

La science menacée par une bulle spéculative de l'édition ? Le Monde Science et Techno (11/11/2013). lien

High-impact journals: where newsworthiness trumps methodology lien


Est-il scientifiquement établi que les OGMs sont mauvais pour la santé ou au contraire neutres voire bénéfiques ?

Les organismes génétiquement modifiés sont des organismes vivants dont le patrimoine génétique a été modifié par l’intervention humaine. Les cultures OGM ne représentent que quelques pourcents des terres agricoles à l’échelle mondiale, mais font l’objet d’un vif débat quant à leur danger pour la santé humaine. La recherche scientifique dans ce domaine est particulièrement sensible car sujette à conflits d’intérêt tant de la part des promoteurs que de la part des détracteurs des OGM. Le cas de l’étude sur la toxicité des OGM menée par le Pr Séralini, professeur de biologie à l’université de Caen, est emblématique. On s’interrogera sur la façon d’aborder le problème des OGM dans la recherche scientifique.


L’imagerie cérébrale est-elle une néo-phrénologie ?

La phrénologie est une théorie développée par le neurologue autrichien Franz Joseph Gall au 19ème siècle qui propose de relier la localisation différenciée des fonctions nerveuses chez l’homme aux variations de la forme du crâne. Après un accueil favorable, cette théorie a rapidement été marginalisée par l’avénement des méthodes scientifiques en médecine et a pris le status de pseudo-science. Cependant la notion de localisation différenciée est encore couramment admise. Les techniques modernes d’imagerie cérébrale (IRM, TEP, …) permettent aujourd’hui d’établir des cartographies fonctionnelles très précises du cerveau. On s’interrogera sur le sens et la pertinence de ces cartographies pour comprendre le cerveau.

La neuro-imagerie cognitive : mythes et réalités. lien

Bork C (2013) Comment faire du vaudou avec l’imagerie cérébrale fonctionnelle ? Revue d'anthropologie des connaissances 7(3):571-587. lien

Entretien avec Fabrice Guillaume : L'imagerie cérébrale sans illusions. lien


Comment l’industrie du tabac a utilisé (parfois corrompu) certains scientifiques pendant plusieurs décennies pour vendre les mérites de la cigarette et ainsi retarder toute légifération sur le tabac

En 1998, un protocole d'accord entre 46 états américains et les grands cigarettiers, impose, en plus d’un volet financier conséquent, la mise dans le domaine public des secrets de l’industrie. Ces documents révèlent l’ampleur des manipulations, en particulier dans le domaine scientifique, qui ont permis d’entraver les politiques de contrôle du tabac. On s’interrogera sur la nature de ces manipulations et sur leur existence dans d’autres domaines (agroalimentaire, ondes, ...).

Les conspirateurs du tabac. Le Monde (25/02/2012). lien



Master MSR (2016-2017)

Archives

Courses 5AH13 Part 1

1. The organization of movement (E. Guigon)   (5.4Mo)
2. Computational motor control (E. Guigon)   (3.6Mo)
3. Anatomo-physiological organization of motor control (E. Guigon)   (23.8Mo)
4. Models of motor control (E. Guigon)   (2.9Mo)
5. Architecture and models of the brain eye saccadic movement circuitry (B. Girard)   (4.7Mo)
6. Bio-inspired / bio-mimetic action selection & reinforcement learning (M. Khamassi)   (13.9Mo)
7. Reinforcement learning: the basics (O. Sigaud)   (8.4Mo)
8. DDPG vs CMA-ES: a comparison (O. Sigaud)   (2Mo)
9. A machine learning approach to motor adaptation (O. Sigaud)   (9.4Mo)

Assignments

Date: Wednesday 12 October 2016 | 13h45-18h00
Please choose one of the following articles (3 students/article) and indicate your choice by email to emmanuel.guigon at upmc.fr. If the article is still available, you will receive an acknowledgement of your choice.
Prepare a 10-min presentation (in english) to describe the work reported in the article, as if you were the authors (introduction&question, methods, results, discussion, general implications in relation to the course). The presentation will be followed by questions (10-min). An evaluation mark will be given based on the clarity of the presentation and the depth of understanding. The intrinsic difficulty of each article will be taken into account. Please respect the timing.
The presentations (ppt or pdf) can be sent in advance to emmanuel.guigon at upmc.fr (preferred), brought on a USB key (good), or on your own computer (less preferred).

FREE ALREADY CHOSEN

1. Sing GC, Joiner WM, Nanayakkara T, Brayanov JB, Smith MA (2009) Primitives for motor adaptation reflect correlated neural tuning to position and velocity. Neuron 64(4):575-589. Supplementary
2. Izawa J, Shadmehr R (2011) Learning from sensory and reward prediction errors during motor adaptation. PLoS Comput Biol 7(3):e1002012.
3. Geijtenbeek T, van de Panne M, van der Stappen AF (2013) Flexible muscle-based locomotion for bipedal creatures. ACM Trans Graph 32(6):206.
4. Saeb S, Weber C, Triesch J (2011) Learning the optimal control of coordinated eye and head movements. PLoS Comput Biol 7(11):e1002253.
5. Verstynen T, Sabes PN (2011) How each movement changes the next: An experimental and theoretical study of fast adaptive priors in reaching. J Neurosci 31(27):10050-10059.
6. Nagengast AJ, Braun DA, Wolpert DM (2010) Risk-sensitive optimal feedback control accounts for sensorimotor behavior under uncertainty. PLoS Comput Biol 6(7):e1000857.
7. Braun DA, Aertsen A, Wolpert DM, Mehring C (2009) Learning optimal adaptation strategies in unpredictable motor tasks. J Neurosci 29(20):6472-6478.
8. Nagengast AJ, Braun DA, Wolpert DM (2009) Optimal control predicts human performance on objects with internal degrees of freedom. PLoS Comput Biol 5(6):e1000419.
9. Flanagan JR, Vetter P, Johansson RS, Wolpert DM (2003) Prediction precedes control in motor learning. Curr Biol 13(2):146-150.
10. Smith MA, Ghazizadeh A, Shadmehr R (2006) Interacting adaptive processes with different timescales underlie short-term motor learning. PLoS Biol 4(6):e179.
11. Hwang EJ, Donchin O, Smith MA, Shadmehr R (2003) A gain-field encoding of limb position and velocity in the internal model of arm dynamics. PLoS Biol 1(2):209-220.
12. Selen LP, Franklin DW, Wolpert DM (2009) Impedance control reduces instability that arises from motor noise. J Neurosci 29(40):12606-12616.
13. Tamosiunaite M, Asfour T, Worgotter F (2009) Learning to reach by reinforcement learning using a receptive field based function approximation approach with continuous actions. Biol Cybern 100(3):249-260.
14. Groh JM (2001) Converting neural signals from place codes to rate codes. Biol Cybern 85(3):159-165.
15. Shadmehr R, Orban de Xivry JJ, Xu-Wilson M, Shih TY (2010) Temporal discounting of reward and the cost of time in motor control. J Neurosci 30(31):10507-10516.
16. Charlesworth JD, Warren TL, Brainard MS (2012) Covert skill learning in a cortical-basal ganglia circuit. Nature 486(7402):251-255. Supplementary
17. Pekny SE, Izawa J, Shadmehr R (2015) Reward-dependent modulation of movement variability. J Neurosci 35(9):4015-4024.
18. Berniker M, Körding KP (2015) Deep networks for motor control functions. Front Comput Neurosci 9:32.
19. Cashaback JG, McGregor HR, Gribble PL (2015) The human motor system alters its reaching movement plan for task-irrelevant, positional forces. J Neurophysiol 113(7):2137-2149.
20. Galea JM, Mallia E, Rothwell J, Diedrichsen J (2015) The dissociable effects of punishment and reward on motor learning. Nat Neurosci 18(4):597-602.


M1 Sciences de la Vie et de la Santé, UFR biologie Paris 7 (2015-2016)

Modèles mathématiques et corrélats anatomiques du mouvement
File1 (3.9 Mo)    File2 (6.5 Mo)


COGMASTER (2015-2016)

File (4.5 Mo)